Le chaud et le froid

AZRA-16-icone-ondo

Les Français ont souvent froid dans les maisons japonaises, mais rassurez-vous, les Japonais ont souvent froid dans les maisons françaises ! Comment est-ce possible, alors que nous avons l’isolation et le chauffage central ? Eh bien, sans doute est-ce dû au fait que le système de chauffage «à la française» chauffe la maison uniformément, mais ne comporte pas de points très chauds tels que les poêles à pétrole, les couvertures chauffantes kotatsu, ou encore les tapis ou autres bouillottes électriques.

Les Français aiment d’ordinaire les températures modérées, que ce soit pour leur soupe ou pour leur bain. Les Japonais, en revanche, aiment en général le café très chaud, la soupe bouillante, les bains brûlants, l’eau minérale et le vin glacés. Pour eux, en France, les bains et la soupe, le vin et et les chambres d’hôtel sont pitoyablement tièdes ! On peut dire qu’ils entretiennent un rapport presque passionnel avec le chaud et le froid.

Le climat du Japon est dans l’ensemble un climat humide. Le printemps est suivi très vite d’une saison des pluies de mai à mi-juillet (tsuyu) puis d’un été très chaud, très moite, pendant lequel il est pénible de sortir. Ce climat est sans doute une des raisons du rapport tout à fait particulier des Japonais avec le chaud et le froid. D’abord, en raison de l’humidité, la moisissure (kabi) s’installe vite. Pour l’éviter, on sort tous les jours draps et couettes pour les exposer à l’air du dehors et à la lumière. Les maisons sont souvent ouvertes à tous les vents, hiver comme été. Pour cette raison sans doute, le concept d’isolation si cher à la construction française est inconnu dans la plupart des constructions.

Hiver comme été, la maison est souvent ouverte à tous les vents

Hiver comme été, la maison est souvent ouverte à tous les vents

Dans ces maisons sans isolation, les Japonais ont une pléthore de petits chauffages : petits radiateurs, cuvette de WC chauffante, couvertures électriques… Ils aiment qu’une partie du corps soit très près d’un chauffage extrême, même si le reste est à basse température. Le bain quotidien et les sources thermales (onsen) sont aussi des plaisirs indispensables. La température de l’eau du bain varie entre 42 et 50 degrés (contre 36 à 40, habituellement, pour les Français).

Le fils de l'auteur en pleine séance de gym

Le fils de l’auteur en pleine séance de gym

Une source de chaleur extrême est un plaisir mais on considère aussi comme normal d’endurer le froid. En hiver, les fenêtres des maisons et bâtiments sont souvent grandes ouvertes. Les gens se couvrent relativement peu, surtout les jeunes. Les uniformes scolaires (même ceux d’hiver) sont incroyablement légers. Supporter le froid est considéré comme courageux (erai), voir “mignon” (kawaii). Dans certaines maternelles, les enfants font leur gym pieds nus et torse nu même en plein hiver, mais ils ne s’en plaignent pas et apprécient plutôt. Le plus étonnant est qu’ils ne tombent pas plus malades !

Pour en savoir plus : Jean-Luc Azra (2011) «Les Japonais sont-ils différents?» (Éditions Connaissances et Savoirs)

Mots-clés:
chauffage au Japon, climat du Japon, culture japonaise, denki kaapetto, différences culturelles, Jean-Luc Azra, kabi, kawaii, kotatsu, maisons japonaises, natsu, o-furo, onsen, sentaku, sutôbu, toire, tsuyu, お風呂, かわいい, こたつ, カビ, ストーブ, トイレ, 夏, 梅雨, 洗濯, 温泉, 電気カーペット

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s